La confession

“Notre espérance est ferme, puisque, dans le Fils du Père “nous avons la rédemption, la rémission de nos péchés” (Col 1, 14). Le signe efficace et indubitable de son pardon, nous le trouvons dans les sacrements de son Église.”

Catéchisme de l’Église Catholique, n° 2839

Il est possible de recevoir le sacrement de Réconciliation durant l’adoration du matin
du mardi au vendredi de 8h à 9h et le dimanche de 9h à 10h

Pour cela venir s’asseoir dans la chapelle de la Vierge et le prêtre vous rejoint pour la confession.

N’hésitez pas à solliciter vos prêtres, le sacrement du pardon est une priorité !

Une paroissienne témoigne de la force
donnée par le pardon

Élevée dans une famille catholique, d’un milieu bourgeois austère, j’ai été marquée par une vision méritante de l’amour de Dieu. J’ai reçu les sacrements de baptême et de la première communion mais ai refusé de faire ma préparation à la confirmation car je n’étais pas en confiance avec l’aumônier. Devenue étudiante, les soirées arrosées et le désir de plaire jumelées à ma tiédeur spirituelle m’ont menée sur des sentiers que je pensais ne jamais empruntés. À l’âge de 25 ans je décide de réaffirmer mes liens avec le Seigneur et me prépare cette fois à la confirmation. Il me faut donc aller me confesser. Toute tremblante de présenter au Seigneur la grande pécheresse que je découvrais être et ne pensant pas mériter son pardon, j’ai alors vraiment vécue la grâce de la miséricorde et de la gratuité de l’amour de Dieu. J’en suis sortie vraiment libérée et consciente dans ma chair d’être pleinement aimée ! Depuis j’apprends la grâce de l’amour infini qui se donne inlassablement et indépendamment de notre mérite, et notamment grâce à la confession régulière qui me permet de redécouvrir un peu plus ma pauvreté et la grande bonté de Dieu.

Eugénie