Un prêtre avait trouvé cette belle formule, si juste : 

« Tout vient du Christ, y compris Marie. 

Tout commence par Marie, y compris le Christ »

 

« y compris » donc… l’année chrétienne ! En effet, qu’ il est bon d’entrer dans le temps de l’Avent en se plaçant sous le regard de Notre Dame, au moyen de la neuvaine à l’Immaculée Conception.

 

Entreprendre ou recommencer avec la Vierge Marie, c’est emprunter le chemin de Dieu, le chemin que nous donne Dieu. 

 

Cette année, comme la prière officielle l’exprime délicatement, nous aurons à cœur de prier pour la purification de l’Église et de ses membres. En tant qu’institution divino-humaine, l’Église se doit de « donner le ton », d’être exemplaire et même prophétique : le travail de vérité entrepris sur elle-même ne pourrait-il pas bientôt inspirer d’ autres institutions de la société ?

 

Parce qu’elle est « l’âme du monde », son travail de conversion inaugure celui de l’univers entier. La conversion du Corps, elle, commence par celle de chacun de ses membres. Pour ce faire, tenons fermement la main de Marie, Mère de miséricorde et d’espérance, avec qui tout recommence.

Bonne Année chrétienne !

 

Abbé Simon Chouanard