L’archevêque de San Francisco, Monseigneur Salvatore Cordileone, raconte que, quelques semaines après sa nomination en 2002 – au milieu de la première vague de révélations des scandales épouvantables que l’on sait – un de ses confrères, qu’il n’avait pas vu depuis longtemps, vient le féliciter pour sa nomination, à l’issue d’une grande assemblée de prière. Spontanément, celui-ci lui répond : « Merci, mais tu sais, ce n’est pas le bon moment pour devenir évêque…» 

« Je n’oublierai jamais sa réponse, rapporte Mgr Cordileone : « Mais c’est un bon moment pour être un grand évêque ! ». Et l’évêque américain de poursuivre très justement, à partir de cette anecdote, auprès de ses fidèles : « Ce qu’il m’a dit alors peut être dit à tous les catholiques d’aujourd’hui. L’Église a besoin de purification »…

 

Les affaires scandaleuses, douloureusement ressenties, en tout premier lieu par les victimes et plus largement encore par l’humiliation qu’elles infligent aux prêtres et aux baptisés fidèles… nous acculent à la sainteté. Je vous invite vivement à lire le message de notre archevêque à ce sujet

 

Nous pourrions  également nous laisser dire que« ce n’est pas le bon moment d’être chrétien »… et rétorquer qu’il ne s’agit rien de moins que d’être « saint » ! C’est à dire « chrétien » au plein sens du terme : vrai disciple du Christ Jésus. En cette rentrée, prions l’Esprit Saint de nous accorder l’audace d’une vraie conversion. De nous engager plus radicalement dans la prière, le service du prochain et la formation, car « le Père nous a élus en Lui, dès avant la fondation du monde, pour être saints et immaculés en sa présence, dans l’amour… » (Ep 1, 4). Qu’il nous garde de la demi-mesure en nous faisant entrer dans « la Largeur, la Longueur, la Hauteur et la Profondeur » (Ep 3, 18) du Cœur de Jésus !

 

Abbé Simon Chouanard